Twitter Facebook Youtube
Réunion Régionale Pour Les Femmes Entrepreneurs De Petites Entreprises Transfrontalières Sur Les Procédures Douanières De La CEDEAO, 29-30 Novembre 2019, Abuja.

L’égalité hommes- femmes a toujours existée dans les programmes de la CEDEAO, ce principe est d’ailleurs consacré dans l’article 63 du Traite Révisé de la CEDEAO sur les « femmes et développement ». De plus, une Agence a été créée dans ce sens, le Centre du Genre, qui a son siège à Dakar, au Sénégal, pour s’assurer de la mise en œuvre effective du principe en Afrique de l’Ouest.

Cependant force est de constater qu’un plan de renforcement des capacités d’une couche importante des commerçants a été plus ou moins négligée à savoir les entrepreneurs de petites entreprises transfrontaliers et plus spécifiquement la couche féminine de ces acteurs transfrontaliers. En effet, aucun mécanisme douanier simplifié n’existe à ce jour pour faciliter la circulation de ces entrepreneurs de petites entreprises aux frontières des Etats membres de la communauté pour maximiser leur potentiel dans le commerce intra régional.

C’est dans ce cadre que la Commission de la CEDEAO, à travers la Direction de l’union Douanière et de la Fiscalité va mettre en place un mécanisme simplifié des procédures douanières et de paiement spécifiquement pour les entrepreneurs de petites entreprises transfrontaliers, afin de leur permettre de bénéficier du potentiel que leur offre le marché ouest africain et ainsi circuler librement leur produits et si ceux-ci sont des produits d’origine communautaire ils peuvent bénéficier du traitement préférentiel communautaire.

La Commission de la CEDEAO avec l’appui de la GIZ  à organisé un atelier avec les représentants des entrepreneurs de petites entreprises sur les instruments disponibles pour faciliter la circulation des biens dans la communauté et aussi discuter avec eux sur les possibles facilités douanières qui peuvent être mises en place à la frontière pour prendre en compte leur besoins.

L’objectif principal de cette réunion était de mettre en place  une plateforme de discussion et d’échange d’informations avec les représentants des entrepreneurs de petites entreprises pour discuter des moyens disponibles pour faciliter la libre circulation de leurs produits aux frontières et s’assurer qu’ils bénéficient effectivement des avantages que le Schéma de Libéralisation des Echanges de la CEDEAO offrent aux produits originaires de la CEDEAO. Ça devrait être noté que  cet atelier n’est pas de formaliser ce commerce transfrontalier mais plutôt faire profiter ses citoyens des outils douaniers disponibles dans la communauté.

Plus précisément, l’atelier s’est concentré sur:

  • La sensibilisation sur les outils douaniers de la CEDEAO (SLE, TEC, Code des Douanes) ;
      • L’identification des obstacles et des défis rencontrés par les femmes commerçantes
  • aux frontières ; Parmi les défis auxquels sont confrontés les entrepreneurs transfrontaliers de petites entreprises, citons: intimidation de certains agents de la force publique à la frontière, harcèlement et parfois sexuel de la part des agents des services frontaliers, demande de pots-de-vin, règles commerciales contradictoires, retards aux frontières, formalités lourdes, règles et réglementations peu claires
  • Disposition des procédures douanières simplifiées pour les femmes commerçantes

Les résultats attendus de l’atelier étaient:

  • Plan d’action qui recensera les activités à entreprendre par la CEDEAO pour améliorer la libre circulation des produits des entrepreneurs de petites entreprises ;
  • Une plateforme d’échange des représentations des femmes entrepreneures de petites entreprises transfrontalières et les administrations douanières de la communauté.

Le système SLE permettra de réduire les coûts des activités commerciales et d’améliorer leur convivialité, de rendre le commerce transfrontalier attrayant, d’accroître la transparence et la responsabilisation du système douanier, d’améliorer la collecte des recettes et d’accroître la participation et la contribution des femmes de taille moyenne aux entreprises transfrontalières à la frontière.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram